|
|

Douleur et hypnose

douleurs-hypnose-analgesique

L’efficacité de l’hypnose sur la douleur est reconnue cliniquement par de nombreuses études scientifiques.

Il a été prouvé à l’aide d’une IRM  qu’une suggestion analgésique est efficace à 64% sous état d’hypnose contre 28% en état de veille.

Trois étapes sont proposées par le thérapeute. La première est l’induction. Elle consiste à hypnotiser le patient en lui proposant de fixer son attention sur un objet. La deuxième est ce que l’on appelle la dissociation-confusion : le patient se trouve coupé de ses perceptions auditives, visuelles et tactiles; son corps est engourdi et immobile. Vient alors la troisième étape, qui correspond à l’ouverture, celle qui va lui permettre d’entrer en relation avec son corps, condition nécessaire pour guérir. Quitter son corps pour mieux le retrouver !

Chez les patients migraineux, l’hypnose va tenter d’interrompre le cercle vicieux anxiété-contractures-douleurs crâniennes. L’état hypnotique suffit souvent à stopper la migraine.

Attention, l’hypnose est une médecine non alternative mais associative à la médecine conventionnelle ! C’est donc une technique complémentaire et non principale. Selon les cas, il convient d’associer les séances d’hypnose à un suivi ou un examen médical.